ABC de l’astrologie indienne PDF

Cet article est une ABC de l’astrologie indienne PDF concernant la médecine. Coupe horizontale du péritoine dans la partie basse de l’abdomen. Le mésentère est dessiné en rouge.


Le mésentère désigne toute zone de jonction entre 2 cavités, l’une droite et l’autre gauche. Cette zone de jonction est en fait un mésenchyme bordé de deux assises épithéliales. Lorsque la zone de jonction se situe entre 2 cavités, l’une antérieure et l’autre postérieure, on parle de dissépiment. L’artère mésentérique supérieure se trouve dans le mésentère pour aller vasculariser l’intestin grêle ainsi que la partie droite du gros intestin. La racine du mésentère se termine au niveau de la valvule iléo-cæcale. Diverses pathologies peuvent se rencontrer dont l’infarctus mésentérique est l’une des plus graves.

En 1690, le Dictionnaire universel de Furetière précisait  Fraise de veau est le mésentère. C’est une membrane grasse qui soutient les boyaux, autour de laquelle ils sont entortillés . Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 1 octobre 2018 à 16:28. Flammarion, gravure sur bois, Paris 1888, Coloris : Heikenwaelder Hugo, Wien 1998.

Le présent article est consacré à l’astrologie occidentale, à laquelle renvoie généralement le terme astrologie. Il s’agit de celle qui est partie de Sumer, a influencé l’Égypte, a dominé Babylone, et s’est démocratisée en Grèce, d’où elle nous est parvenue grâce à la médiation des Arabes. On rencontre souvent l’affirmation selon laquelle les Anciens ne distinguaient pas l’astrologie de l’astronomie. Les astronomes grecs de l’Antiquité, même s’ils ne l’affirmaient pas explicitement, faisaient clairement la différence. L’astrologie s’est toujours nourrie des découvertes de l’astronomie. En effet, l’astrologie se fonde sur des calculs astronomiques pour établir les thèmes astraux, et souhaite utiliser les éphémérides les plus précises possible pour déterminer les positions des corps célestes. L’astrologie est l’étude des relations supposées entre les affaires terrestres et les phénomènes célestes en général.

Dans la pratique astrologique concrète, de nombreux éléments sont utilisés. Soleil, Lune, Mercure, Venus, Mars, Jupiter, Saturne, Chiron, Uranus, Neptune, Pluton, etc. Nord et Sud de la Lune, Lune Noire, queue de la Lune Noire, nœuds des planètes, Soleil Noir, part de fortune et autres parts, vertex, etc. Placidus, Campanus, Régiomontanus, Morinus, Alcabitius, Porphyre, Koch, védique, topocentrique, égal, entier, nul, etc.