DE RUBENS A VAN DYCK. L’âge d’or de la peinture flamande PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Les Provinces-Unies forment alors la DE RUBENS A VAN DYCK. L’âge d’or de la peinture flamande PDF la plus prospère d’Europe et dominent le commerce, l’art et la science du continent. Frans Hals, sous-genre typiquement néerlandais incluant des éléments du portrait, de la scène de genre et parfois de la peinture historique. L’un des traits marquants de cette période, comparée à la période précédente, est le faible nombre de peintures religieuses.


En effet, le calvinisme néerlandais interdit les peintures religieuses dans les églises et, bien que les sujets bibliques soient tolérés au sein des édifices privés, très peu sont réalisés. La théorie de la hiérarchie des genres dans la peinture, par laquelle certains types de peintures sont considérés comme plus prestigieux que d’autres, a conduit un certain nombre de peintres à vouloir produire des peintures d’histoire. Toutefois, ces peintures étaient les plus difficiles à vendre, même Rembrandt en a fait l’expérience. Paulus Potter, peinture animalière monumentale qui défie la hiérarchie des genres.

La plupart des toiles sont de dimensions relativement modestes, le seul type de peintures de grandes dimensions étant les portraits de groupe. La peinture murale n’existe quasiment pas car, quand l’espace mural d’un édifice public nécessite d’être décoré, une toile encadrée adaptée est généralement utilisée. Une énorme quantité d’œuvres d’art est produite durant l’âge d’or, et un grand nombre de peintures sont vendues dans de grandes foires organisées spécialement. Il a été estimé que plus de 1 300 000 peintures ont été réalisées durant la période entre 1640 et 1660.

Les peintres qui ne bénéficiaient pas d’une grande réputation, ou démodés, tels que Johannes Vermeer, Frans Hals ou Rembrandt dans ses dernières années, ont eu beaucoup de difficultés à vivre de leur art et plusieurs sont morts dans la pauvreté, même s’ils sont désormais considérés comme faisant partie des plus grands. La diffusion des peintures est très large, et un voyageur anglais note en 1640 que  d’ici quelque temps, tous les forgerons, les cordonniers, etc. Il y a pour la première fois dans l’histoire beaucoup de marchands d’art professionnels, et plusieurs d’entre eux, comme Johannes Vermeer et son père, Jan Van Goyen et Willem Kalf, sont également des artistes importants. La technique des artistes néerlandais est généralement excellente, et la plupart d’entre eux suivent la vieille méthode médiévale d’apprentissage auprès d’un maître.