Guide clause, traite pratique du jardinage PDF

Culture intensive de pomme de terre en plein champ. La délimitation précise de ce qui entre ou non guide clause, traite pratique du jardinage PDF le champ de l’agriculture conduit à de nombreuses conventions qui ne font pas toutes l’objet d’un consensus.


Dans la pratique, cet exercice est pondéré par la disponibilité des ressources et les composantes de l’environnement biophysique et humain. La production et la distribution dans ce domaine sont intimement liées à l’économie politique dans un environnement global. L’agriculture est apparue à partir de 9 000 av. Moyen-Orient, en Chine, en Méso-Amérique ainsi qu’en Nouvelle-Guinée.

En se répandant dans les zones précédemment couvertes de forêts, elle a donné naissance à des systèmes de culture sur abatis-brûlis, tandis que dans les écosystèmes de prairie et de steppe, elle a donné naissance à des systèmes agricoles pastoraux. Dans les pays en développement, un processus de modernisation analogue se produit, la révolution verte, basée sur de nouvelles variétés de plantes, des intrants et la maîtrise de l’irrigation. Article détaillé : Principales productions agricoles en valeur. L’agriculture assure principalement l’alimentation des humains.

Les terres arables sont en jaune et les prairies en vert clair. Les crises alimentaires de 2008 et de 2011 ont posé la question de la capacité à nourrir la population mondiale. Ces crises ont des origines multifactorielles complexes. L’agriculture hors-sol : culture successivement hydroponique, aéroponique, puis ultraponique. Pulvérisation d’un champ par avion, dans l’Illinois, aux États-Unis. Article détaillé : Culture sélective des plantes. Article détaillé : Élevage sélectif des animaux.

Articles détaillés : Impact environnemental de l’agriculture, Impact environnemental de l’élevage et Mesures agroenvironnementales. L’agriculture a causé de l’érosion des sols et des modifications de la biodiversité depuis son apparition, il y a environ 10 000 ans. L’agriculture est aussi un secteur fortement consommateur d’eau douce. En 2000, dans le monde, l’agriculture irriguée consommait 1 500 km3 d’eau par an, sur une superficie de 264 millions d’hectares. Au rythme d’extension actuel de la superficie irriguée, on atteindrait, en 2050, 331 millions d’hectares irrigués, consommant environ 500 km3 par an d’eau de plus qu’aujourd’hui. Selon la même étude,  la non-durabilité de l’usage des eaux souterraines pour l’irrigation est un problème pour les pays utilisant intensivement des eaux souterraines, mais aussi pour le monde dans son ensemble, étant donné que le commerce international introduit de fortes corrélations entre la production de nourriture dans un pays et la consommation dans un autre . Ces enjeux véritables sont des défis pour demain auxquels l’humanité s’efforce de répondre.