La Forteresse albanaise : Un Communisme national PDF

Tito, est un homme d’La Forteresse albanaise : Un Communisme national PDF yougoslave. Josip Broz participa durant l’entre-deux-guerres aux activités du Parti communiste yougoslave clandestin, puis mena diverses missions en Europe pour le compte du Komintern. Revenu en Yougoslavie à la fin des années 1930, il prit la tête du Parti communiste.


Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

La Yougoslavie ayant rompu avec l’URSS en 1948, Tito opta ensuite, pendant la guerre froide, pour une politique de neutralité et de bonnes relations avec l’Ouest. Après avoir passé une partie de son enfance avec son grand-père maternel à Podsreda, il entre à l’école primaire à Kumrovec qu’il quitte en 1905. En 1907, il est embauché en tant que machiniste à Sisak. Sensibilisé au mouvement ouvrier, il célèbre la fête du Travail pour la première fois. Fin 1913, Josip Broz est mobilisé et sert dans l’armée de l’Autriche-Hongrie. Après avoir passé plusieurs mois à l’hôpital, Broz est envoyé dans un camp en Oural fin 1916.

En avril 1917, il est arrêté pour avoir organisé des manifestations de prisonniers de guerre. En 1920, il devient membre du Parti communiste de Yougoslavie qui sera bientôt interdit. En 1935, il travailla un an dans la section Balkans du Komintern et est élève à l’École internationale Lénine. Tito est nommé par Staline secrétaire général du Parti communiste de Yougoslavie, toujours hors-la-loi. Moscou de liquider Tito, mais Staline s’y opposa et le laissa repartir d’URSS, non sans avoir fait fusiller l’épouse de Gorkić. Pendant cette période, Tito suit la politique du Komintern et soutient Staline, critiquant les démocraties occidentales, l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie.