La souffrance des autres PDF

La compassion est  intersubjective, là où la pitié est unilatérale. Ainsi, développe Zielinski,  le sentiment de pitié aurait pour caractéristique le retour sur soi ou la projection de soi en l’autre, guidés par la souffrance des autres PDF crainte de souffrir.


Carol Jordan, traumatisée par un viol, doit diriger une nouvelle brigade d’élite où chacun met en doute ses capacités. Sa première enquête la conduit à traquer un violeur, pour qui rien n’est plus exquis que la souffrance des autres… L’aide du profileur Tony Hill – qui fait tout pour la remettre sur pieds – lui sera indispensable pour démêler une intrigue faite de meurtres et de manipulation mentale. La reine incontestée du thriller psychologique joue avec nos nerfs dans un suspense démoniaque.

On peut aussi se porter de la compassion, ce qui sous-entend que l’on est détaché de soi-même, sans quoi on peut aisément la confondre avec l’apitoiement, avec sa composante de complaisance. Il a développé une thérapie focalisée sur la compassion. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Mais Nietzsche n’est pas le seul philosophe à critiquer la compassion quand elle n’est que pitié. Montaigne :  J’ai une merveilleuse lâcheté vers la miséricorde et la mansuétude. Schopenhaueur bien plus qu’un sentiment parmi d’autres relevant de la psychologie. Dans la compassion, le principium individuationis, l’être individuel de tout vivant, se révèle illusoire.

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. La compassion, karunā en pâli et en sanskrit, est une valeur fondamentale du bouddhisme. Selon Chögyam Trungpa, une analogie bouddhiste traditionnelle est que  la compassion est comparable au soleil qui répand ses rayons bénéfiques partout, sans préférence. L’autre n’étant qu’un miroir, ou étant un autre moi, nous devons être capable de nous comporter envers lui comme envers nous-même. Par contraste avec Maitreya, le futur Bouddha de l’amour bienveillant, Shakyamuni est un Bouddha de compassion, survenu en notre âge de souffrance. Karmapa sont considérés comme des émanations.