Leon Moussinac. un Intellectuel Communiste. PDF

Père-Lachaise – Division 93 – Lods-Moussinac 01. Ouvrages et études en relation avec l’A. Fils de Jean Moussinac, chef leon Moussinac. un Intellectuel Communiste. PDF gare aux chemins de fer départementaux, Léon Moussinac naît au domicile de celui-ci : la gare de Laroche-Migennes.


Léon Moussinac (1890-1964) est un des intellectuels communistes français majeurs de la première moitié du XXe siècle. Critique de théâtre, de cinéma, des arts décoratifs, ses réflexions s’inscrivent dans le courant de l’Art social. Après avoir endossé des responsabilités éditoriales dans nombre de revues, puisqu’il est secrétaire de rédaction d’Art et Décoration, rédacteur en chef de Comoedia illustré, il crée la rubrique cinématographique du Mercure de France puis celle de l’Humanité. Aux côtés d’Henri Barbusse et de Paul Vaillant-Couturier, il s’engage dans des actions de démocratisation culturelle et artistique, tels les Amis de Spartacus, premier ciné-club de masse, ou l’Association des Ecrivains et des Artistes Révolutionnaires, organisation qui prélude au rassemblement des intellectuels contre le fascisme. Arrêté pour ses opinions politiques en 1940, libéré en 1941, il entre en Résistance. Aux lendemains de la Guerre, devenu directeur d’écoles supérieures (l’IDHEC et l’EnsAD), Moussinac poursuit une œuvre personnelle, publiant des recueils de poésies, des romans ou nouvelles, des ouvrages consacrés aux arts décoratifs, au cinéma et au théâtre.Cet ensemble, dirigé par Valérie Vignaux, avec la collaboration de François Albera, associe un volume d’études et une anthologie de textes. Il a l’ambition et l’originalité d’aborder sans hiérarchie les différents domaines dans lesquels Moussinac a oeuvré.

Il poursuit ses études jusqu’à la licence de droit, contraint de travailler par ailleurs après la mort de son père en 1907. Grâce à son action au sein du mouvement associatif Ciné-Club de France, le film Le Cuirassé Potemkine est projeté pour la première fois le 13 novembre 1926 à Paris, dans la salle de l’Artistic, louée pour un après-midi. Georges Sadoul — Les Amis de Spartacus, qui organise des projections au Casino de Grenelle avant d’être interdit après six mois d’existence par le préfet de police Jean Chiappe. En septembre 1933, il reprend le magazine Regards, créé en 1932, avant d’en confier les rênes à son ami Pierre Unik. Léon Moussinac participa à la création de la F. Fédération du théâtre ouvrier de France.

Arrêté en avril 1940 pour  propagande communiste , il est interné au camp de Gurs. Léon Moussinac est finalement jugé et acquitté en novembre 1941. Il entre ensuite au sein des mouvements de la Résistance. Léon Moussinac est victime d’une crise cardiaque à son domicile dans son bureau particulier, au 1 rue Leclerc dans le 14e arrondissement alors qu’il préparait un livre sur Louis Delluc.

Ses archives sont conservées au département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France. Couverture de Naissance du cinéma, 1925. Paris, Éditions Hier et Aujourd’hui, 1945 – rééd. Georges Sadoul, préface à L’âge ingrat du cinéma, Paris, Éditeurs français réunis, 1967. Christophe Gauthier, La passion du cinéma : cinéphiles, ciné-clubs et salles spécialisées à Paris de 1920 à 1929, Paris, Association française de recherche sur l’histoire du cinéma : École des chartes, 1999.

Le mouvement social, janvier-mars 1966, no 54, p. Là bas si j’y suis, d’une durée de 60:00. Diffusé pour la première fois du 00:21 au 00:22 sur la chaîne France Inter du réseau Radio France. Jacky Tronel, Léon Moussinac, l’ami d’Aragon, revue Arkheia, 21, Montauban, 2009. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 9 décembre 2018 à 09:37.

Père-Lachaise – Division 93 – Lods-Moussinac 01. Ouvrages et études en relation avec l’A. Fils de Jean Moussinac, chef de gare aux chemins de fer départementaux, Léon Moussinac naît au domicile de celui-ci : la gare de Laroche-Migennes. Il poursuit ses études jusqu’à la licence de droit, contraint de travailler par ailleurs après la mort de son père en 1907. Grâce à son action au sein du mouvement associatif Ciné-Club de France, le film Le Cuirassé Potemkine est projeté pour la première fois le 13 novembre 1926 à Paris, dans la salle de l’Artistic, louée pour un après-midi. Georges Sadoul — Les Amis de Spartacus, qui organise des projections au Casino de Grenelle avant d’être interdit après six mois d’existence par le préfet de police Jean Chiappe. En septembre 1933, il reprend le magazine Regards, créé en 1932, avant d’en confier les rênes à son ami Pierre Unik.

Léon Moussinac participa à la création de la F. Fédération du théâtre ouvrier de France. Arrêté en avril 1940 pour  propagande communiste , il est interné au camp de Gurs. Léon Moussinac est finalement jugé et acquitté en novembre 1941. Il entre ensuite au sein des mouvements de la Résistance.

Léon Moussinac est victime d’une crise cardiaque à son domicile dans son bureau particulier, au 1 rue Leclerc dans le 14e arrondissement alors qu’il préparait un livre sur Louis Delluc. Ses archives sont conservées au département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France. Couverture de Naissance du cinéma, 1925. Paris, Éditions Hier et Aujourd’hui, 1945 – rééd. Georges Sadoul, préface à L’âge ingrat du cinéma, Paris, Éditeurs français réunis, 1967. Christophe Gauthier, La passion du cinéma : cinéphiles, ciné-clubs et salles spécialisées à Paris de 1920 à 1929, Paris, Association française de recherche sur l’histoire du cinéma : École des chartes, 1999. Le mouvement social, janvier-mars 1966, no 54, p.

Là bas si j’y suis, d’une durée de 60:00. Diffusé pour la première fois du 00:21 au 00:22 sur la chaîne France Inter du réseau Radio France. Jacky Tronel, Léon Moussinac, l’ami d’Aragon, revue Arkheia, 21, Montauban, 2009. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 9 décembre 2018 à 09:37.