Les Atomiques PDF

Horloge atomique commerciale à césium ayant servi à réaliser le temps légal français dans les années 1980 et comme référence pour l’horloge parlante. Horloge atomique à césium, vue interne. On connaît aussi le principe d’émission stimulée consistant pour un atome à passer d’un état d’énergie excité vers un état plus stable après la rencontre d’un autre photon. L’énergie de l’atome sera alors dissipée par les Atomiques PDF’émission d’un autre photon qui possédera les mêmes caractéristiques que le photon initiateur.


On charge un jour Atom Pexoto de surveiller un trafic de déchets nucléaires. Rien de bien compliqué pour un agent secret ; et le fait que ce trafic soit un faux trafic destiné à en couvrir un vrai n’entame nullement la simplicité de cette mission. Filatures, micros, écoutes téléphoniques, elle réclamera une stratégie classique, à ceci près que ce sera pour ne rien apprendre.
Tout cela, somme toute, pourrait être assez plaisant. On voyagera (Paris, Las Vegas, Sarajevo…), on rencontrera de jolies femmes (hôtesse de l’air, showgirl…). Un peu plus, cela ressemblerait à des vacances.
Le problème, c’est qu’un faux trafic, par essence, se veut vraisemblable. Pexoto commence ainsi par recevoir quelques gifles, on le menace ; on finit par lui tirer dessus. Il répond, il y a des poursuites, il y a des morts.
Pour tout dire, il y a des complications.
Le doute s’immisce alors en Pexoto : et si le faux était le vrai, et si le vrai était faux ? En ce cas, où se situer soi-même ? Que faire ? Où aller ? Qui est-on ?

Les Atomiques est paru en 1996.

Il existe également une probabilité non nulle pour qu’un atome se trouvant dans un état excité redescende dans un état plus stable et plus faible par un processus de désexcitation non radiative, c’est-à-dire sans émettre de photon. Ces processus atomiques élémentaires, dont la théorie a été développée en partie par Albert Einstein, vont être à la base de toute l’interaction permettant d’élaborer un étalon atomique de mesure du temps. L’observation à haute résolution des raies lumineuses d’un spectre d’émission ou d’absorption met en évidence la présence d’une superposition de plusieurs composantes au sein d’une même raie. Une raie principale est donnée par le nombre quantique principal n caractérisant les états propres des fonctions d’onde de ses orbitales électroniques.

Un système physique, ici une enceinte chauffée contenant du césium, permet de créer un jet d’atomes. Ce signal est ensuite injecté dans une cavité résonante dite de Ramsey. E2 de ceux dans l’état E1. Un détecteur, placé dans la trajectoire des atomes dans l’état E2, produit un signal proportionnel au nombre de ces atomes. E2 compté en sortie est grand. La fréquence de l’oscillateur est ainsi asservie à la fréquence de la transition atomique. Le comptage du temps est ensuite assuré par une division des oscillations de l’oscillateur à quartz, associé à un circuit électronique affichant par exemple l’heure comme dans une montre à quartz.