Les nouveaux espaces de la régulation politique PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus les nouveaux espaces de la régulation politique PDF, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés.


Cet ouvrage propose une double réflexion sur la transformation des formes de la régulation politique contemporaine et sur le métier de chercheur en science politique. Les différentes contributions exposent les stratégies de recherche déployées – soit l’explicitation des choix théoriques, le rapport au travail empirique et la revue critique de la littérature francophone et internationale – et les mettent à l’épreuve de l’analyse des nouveaux espaces du politique. Les auteurs réunis ici sont tous chercheurs en science politique au CERVL – Pouvoir, Action publique, Territoire (UMR 5116 du CNRS, Sciences Po Bordeaux), devenu en janvier 2007 SPIRIT – Science Politique, Relations Internationales, Territoire. Ils abordent ce double enjeu depuis des points de vue multiples, en mobilisant une large palette de champs, modèles et méthodes. Une première série de textes porte sur les difficultés à saisir des espaces publics en recomposition. Une seconde s’interroge sur la façon d’aborder, avec les outils classiques de la science politique, la porosité de plus en plus forte des espaces privés et publics. Servent ainsi de support des études empiriques touchant aux politiques publiques (vieillesse, emploi-formation), à l’économie politique (la construction des normes du commerce international), à la sociologie des institutions (le Parlement européen et les institutions de l’Union), à la sociologie des mobilisations (la temporalité des mobilisations, les liens entre religion et politique) et aux politiques territoriales (intercommunalité et référendum local).

La durée de vie moyenne des clients est l’inverse de l’attrition, si celle-ci reste constante. Par exemple, il est fréquent d’étudier la durée moyenne des abonnements. Dans ce cas, il peut également s’agir de cannibalisation, ou phagocytage, des offres. Ces pratiques s’expliquent par l’absence de législation et d’information du consommateur, une concurrence moins que parfaite, l’incompétence du management ou parfois la malhonnêteté. ART  Analyse des Marchés pertinents , Autorité de Régulation des Télécommunications, avril 2005, 174 pp. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 5 octobre 2018 à 20:16. Sauter à la navigation Sauter à la recherche La théorie de la régulation est, avec l’économie des conventions, l’une des deux principales approches hétérodoxes de l’économie en France. Ont été étudiées les crises en général ainsi que les périodes de stabilité ou d’instabilité économiques. Les chercheurs ont d’abord constaté qu’un même régime économique, le capitalisme en l’occurrence, prenait des formes différentes selon les nations. Les modes de réaction spécifiques à chaque nation engendrent des situations économiques différentes. Ces divergences de réaction proviennent de leurs institutions, héritées de l’histoire propre à chaque nation. La stabilité de la forme concurrentielle-bourgeoise de 1850 à 1913 est due à la cohérence entre les différentes formes institutionnelles.

Le développement du capitalisme industriel naissant nécessitait une forte accumulation de capitaux. Elle fut obtenue par le niveau des profits. La consommation de masse était permise par la forme du rapport salarial. La forme d’insertion dans l’économie mondiale et la forme de la monnaie privilégiaient ce cadre.