Montbonnot Saint-Martin: Regards sur l’histoire et le patrimoine d’une commune du Grésivaudan PDF

Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Isère. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre montbonnot Saint-Martin: Regards sur l’histoire et le patrimoine d’une commune du Grésivaudan PDF pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.


Curé de la paroisse de Monbonnot-Saint-Martin depuis 1973, le père Georges Sailler nous livre ici le fruit de ses recherches sur ce village existant déjà au XIIe et XVe siècle, et surplombant l’Isère.

La mairie de Villard-Bonnot en 2011. 17 kilomètres au nord nord est de Grenoble. La limite entre les communes de Froges et Villard-Bonnot est donnée par le ruisseau de Laval. Brignoud se trouve la première gare de la commune, à Lancey se trouve l’autre gare.

Le ruisseau de Laval, à Brignoud. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Durant la révolution industrielle, les hameaux de Lancey et Brignoud connaissent un incroyable essor grâce à l’industrie du papier. Les deux entrepreneurs mettent en place d’ambitieux programmes immobiliers pour loger leurs employés, parmi lesquels un grand nombre de femmes. Ainsi sont sorties de la terre  la cité des Roses  en 1920, la  cité du Vors  en 1925, ou encore la  cité Fayolle  et la  cité de Glières  à Brignoud. Le tramway traverse alors toute la ville et favorise les déplacements collectifs.

Après des décennies de fonctionnement le site des papeteries de Lancey ferme définitivement ses portes, en novembre 2008. La papeterie de Brignoud fondée en 1870. La papeterie de Lancey créée en 1869. La principale zone d’activité est la  ZAC de la Grande Isle , gérée par la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan. La zone d’activités du Vernet, à Brignoud, est principalement composée d’artisans. L’activité agricole de la commune est axée sur le maraîchage, l’horticulture et les élevages.

Deux industries importantes ont fermé leurs portes : Atofina en 2006 et les papeteries de Lancey en 2008. Le seul site industriel encore en exercice est Ahlström, à Brignoud, où est fabriqué du papier non tissé. Afin de rediriger les eaux de pluie et d’éviter les inondations, 4 bassins d’orage ont été construits. Ces bassins de rétention permettent de stocker l’eau et ainsi de temporiser le flot. L’eau est ensuite rejetée dans un exutoire et remise dans le circuit d’évacuation à petit débit.

La ville compte deux groupes scolaires élémentaires : Jules-Ferry et Libération qui accueillent chaque année environ 450 élèves répartis dans 18 classes. Les écoles maternelles République, Pasteur et Victor-Hugo, rassemblement environ 270 élèves dans 10 classes. La ville compte aussi un collège : le collège Belledonne et un lycée : le lycée Marie-Reynoard. L’église Saint Antoine à Villard-Bonnot est l’un des rares édifices catholiques d’architecture circulaire. On ne compterait que trois églises de facture architecturale identique en France. Ce lieu de culte – édifié entre 1828 et 1829 – est une merveille tant en décors intérieurs qu’en fresques et chapelles en trompe-l’œil.

Des travaux entrepris dans les années 1960 pour cause de vétusté ont affecté cet aspect. Cénotaphe de Mme Bergès – Cimetière rue des Adieux : Ce cénotaphe a été commandé par Aristide Bergès à la mort de son épouse. La ville compte deux fontaines : l’une en hommage à Alfred Fredet à Brignoud construite en 2007 et l’autre en hommage à Aristide Bergès, place de la République à Lancey. 24-Août à Brignoud, place de l’Église, place Pasteur à Villard-Bonnot.

Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer. Article connexe : Élections municipales de 2014 en Isère. Les données manquantes sont à compléter. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.

Aristide Bergès  Aristide Bergès est né en 1833 en Ariège. Sorti ingénieur de l’École centrale des arts et manufactures, il travaille dans un premier temps dans la papeterie familiale. Alfred Fredet  Originaire d’Auvergne, Alfred Fredet fait de brillantes études et sort major de l’École centrale des arts et manufactures en 1854. Ingénieur papetier dans différentes usines, il s’installe dans le Grésivaudan et fonde la papeterie Moulin Vieux à Pontcharra puis la papeterie du Moutier à Domène. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.