Nouveau Capitalisme criminel (Le) PDF

Deux voies parallèles, ou comment nouveau Capitalisme criminel (Le) PDF une autoroute. France , peut-on lire dans le magazine en ligne L’Internaute à découvrir ici. Une voiture sur l’autoroute de Gascogne.


Financiarisé, mondialisé et dérégulé à l’excès, le capitalisme n’est-il pas devenu criminogène, tant il offre désormais d’opportunités et d’incitations aux déviances frauduleuses ?

C’est ce qu’indique la dimension criminelle qu’ont prise certaines crises financières, au Japon, en Albanie, en Espagne ou encore au Mexique et en Colombie. C’est ce qu’implique l’extension du trading de haute fréquence, qui permet de négocier à la nanoseconde des milliers d’ordres de Bourse. Et c’est enfin ce qu’induit le blanchiment d’argent sale à travers les narcobanques.

Éclairant toujours plus profondément la géo-économie et la géopolitique du crime organisé, Jean-François Gayraud montre ici que, sur les marchés financiers, le crime est parfois si systématique qu’il en devient systémique dans ses effets. De curieuses coopérations et hybridations se nouent ainsi entre criminels en col blanc, gangsters traditionnels et hommes politiques corrompus.

Il s’interroge aussi sur le devenir de la finance : portée par sa seule volonté de puissance, par-delà le bien et le mal, n’est-elle pas en train de s’affranchir de la souveraineté des États ? Dès lors, face à des puissances financières aux arcanes si sombres, quelle liberté reste-t-il ?

Jean-François Gayraud est haut fonctionnaire de la police nationale. Il a publié Le Monde des mafias. Géopolitique du crime organisé, Showbiz, people et corruption, La Grande Fraude. Crime, subprimes et crises financières et Géo-stratégie du crime (avec François Thual). 

Les automobilistes bouderaient-ils moins l’A65 si le prix du péage était plus abordable? Il est faux de dire que nous sommes les plus chers de France , affirme-t-il sans toutefois donner de chiffres. Pour lui,  une route n’est pas gratuite. Soit ce sont les utilisateurs qui la financent, soit ce sont les contribuables .

On ne constate pas de corrélation entre l’évolution du trafic et le prix du péage , dit-il. En se basant sur le rapport financier du concessionnaire, l’organisme dénonce  une fréquentation surévaluée pour justifier des projets ruineux et nuisibles à l’environnement . A 1h45 de Bordeaux, contre 2h30 avant l’A65. A’Lienor mise sur les skieurs bordelais ou charentais, qui, grâce à l’autoroute, profitent davantage des Pyrénées et moins des Alpes. Le PDG espère  un développent des entreprises  dont les locaux de production sont situés le long du ruban autoroutier. Il compte aussi sur les ménages qui  font leur courses à 20 minutes de chez eux  et pourront  aller plus loin en moins longtemps . Enfin, l’autoroute devrait favoriser l’étalement pavillonnaire.