S’implanter aux Philippines PDF

Mindanao est une île de l’archipel des Philippines. Elle est s’implanter aux Philippines PDF deuxième île la plus importante de l’archipel par sa superficie et sa population. L’île abrite une forte minorité musulmane en rébellion contre le gouvernement et possédant sa propre région autonome. Marée basse sur une plage de Mindanao.


Un chien à la recherche de nourriture. Mindanao se situe au sud de l’archipel des Philippines. Au nord, elle est bordée par la mer de Bohol, au sud par la mer des Célèbes, à l’ouest par la mer de Sulu et à l’est par l’océan Pacifique. Mindanao, à l’image du reste des Philippines est marquée par la présence de 3 chaînes sédimentaires parallèles d’orientation nord-sud. Pacifique est constituée notamment par les monts Diuata. Une cordillère centrale, plus massive, constitue la ligne de partage des eaux de l’île. 3 chaînes d’orientation nord-sud, s’ajoutent des hauts reliefs volcaniques à la répartition plus confuse.

La tectonique de Mindanao est très complexe et marquée par des évolutions récentes. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. De manière générale, on peut considérer que la cordillère centrale constitue la ligne de démarcation entre deux ensembles climatiques bien distincts. Les tableaux climatiques suivants nous permettent d’apprécier la diversité des climats de l’île. Tandag, altitude : 7 mètres Mois jan. Zamboanga, altitude : 6 mètres Mois jan. Davao, altitude : 6 mètres Mois jan.

Sur Mindanao les typhons sont beaucoup moins fréquents que dans le reste de l’archipel, mais ils n’en demeurent pas moins un élément marquant du climat de l’île, notamment dans les provinces du nord-est. En 2013, Bopha, un typhon d’une puissance jamais enregistré précédemment a frappé l’île. Serif Kabungsuan originaire de l’actuel Malaisie prend le contrôle de Mindanao après avoir contracté un mariage avec la fille d’une famille influente de l’île. Il est presque certain que Magellan jeta l’encre dans l’embouchure du fleuve Agusan en l’an 1521. La colonisation espagnole, bien qu’ayant duré plusieurs siècles, ne s’est jamais vraiment étendue à toute l’île. En 1903, l’administration américaine procède à un recensement. L’île ne compte alors qu’un demi-million d’habitants.

L’île est alors essentiellement peuplée de communautés montagnardes primitives, et d’une forte population musulmane à l’ouest. Misamis oriental et quelques communautés japonaises, développant la culture de l’abaca pour les cordages de la flotte impériale. L’île n’est complètement pacifiée par les Américains qu’à partir des années 1913-1915. L’administration des États-Unis procède alors à la construction de routes, et à l’assainissement de l’île. Ces importants travaux vont permettre la colonisation de l’île par les populations chrétiennes venues du reste de l’archipel. Le 19 décembre 1941, les Japonais débarquent sur l’île.

Débute ainsi une ère très difficile pour les habitants de Mindanao. L’armée japonaise se rend coupable de nombreux forfaits sur les populations, des expériences médicales abominables sont alors pratiquées. Elle fut libérée en 1945 à l’occasion de la bataille de Mindanao. La grande partie du peuplement insulaire date de l’après Seconde Guerre mondiale lorsque l’assainissement de l’île réalisé par les services de santé de l’armée américaine permet à la masse grossissante des sans-terres d’affluer vers la  terre promise  depuis Luçon surtout. Mais en 1972, le violent soulèvement des musulmans, rejetant le processus de colonisation dont ils sont victimes, vient mettre fin au mouvement migratoire vers les provinces centrales et occidentales marquées par l’insécurité. Depuis lors, ces provinces à fort peuplement musulman obtiennent l’autonomie interne en 1977. Ces régions ne possèdent pas d’organes gouvernant, à l’exception de l’ARMM.

Elles sont subdivisées en 27 provinces, cependant, 5 d’entre elles correspondent à des iles. Mindanao à proprement parler est donc divisée en 21 provinces. L’ile est marquée par de nombreuses violences. Depuis les années 1960, la minorité musulmane est en lutte contre l’armée. Elle est représentée par plusieurs mouvements dont les revendications sont différentes. La pauvreté massive, et les injustices économiques qui sont prégnantes sur Mindanao ont été un terreau très fertiles à un mouvement révolutionnaire armé : la New People’s Army.