Utena, tome 4 PDF

Riyoko Ikeda est un manga de type shōjo paru pour la première fois au Japon en 1972. L’action se situe en France, avant et pendant la Révolution Française. Dans la première partie de l’histoire, le personnage principal est la jeune et étourdie Reine de France, Marie-Antoinette, mais plus tard, l’histoire se recentre sur une femme du nom de Oscar François de Jarjayes. Oscar est le commandant de la garde royale et responsable de utena, tome 4 PDF sécurité de Marie-Antoinette, ainsi que du reste de la famille royale.


L’histoire tourne autour de la prise de conscience grandissante d’Oscar sur la manière dont la France est gouvernée, et sur le sort des pauvres. Un autre point important de l’histoire est l’amour entre Marie Antoinette et le comte suédois Hans Axel de Fersen. Leur relation fait l’objet de rumeurs à travers toute la France, mettant en danger la réputation de la Reine et qui conduit Oscar à demander au comte de quitter le pays. Ce dernier décide alors de se porter volontaire et d’aller combattre pour l’indépendance de la jeune nation américaine sous les ordres de monsieur de La Fayette. Marie-Antoinette se laisse alors aller au désespoir : elle commence à dépenser de l’argent en bijoux et vêtements coûteux, assiste à des bals tous les soirs dans le but de se détourner de la nostalgie des moments passés avec le seul homme qu’elle ait jamais aimé.

Cette situation pèse encore plus sur les contribuables français et la France s’enlise dans la pauvreté. Surviennent ensuite l’Affaire du Collier et l’apparition de la comtesse Julie de Polignac, qui aggravent la haine des Français envers leur souveraine. La reine eut un fils, Louis-Joseph, mais sa santé ne fit qu’empirer, jusqu’au jour où la reine demanda la permission au roi de quitter le château de Versailles pour se rendre dans un petit pavillon, de façon à s’écarter un temps de la cour et de s’occuper davantage de ses enfants, jusqu’à la mort de son fils. Le 14 juillet 1789, c’est la prise de la Bastille : la foule se révolte, mais manque de stratégie, à l’avantage de l’armée, et devient une cible facile pour les tirs de canons. Toutefois, Oscar et le régiment des Gardes Françaises qu’elle commande arrivent alors pour aider les insurgés à mieux s’organiser. La Bastille tombe finalement, frappant symboliquement la monarchie française.

Une fois la Bastille prise, les révolutionnaires font irruption dans le Palais à la recherche de Marie-Antoinette et de sa famille. Un grand nombre de miliciens sont tués et la famille royale est faite prisonnière. Un long procès commence alors pour Louis XVI puis pour Marie-Antoinette et les deux sont finalement déclarés coupables et guillotinés. Née le 25 décembre 1755, Oscar est la sixième fille du général de Jarjayes et est d’une beauté incroyable. Las de n’avoir eu que des filles, son père décide de l’élever comme un garçon et de lui apprendre l’art du combat pour qu’elle lui succède dans la garde royale.

Né le 26 août 1754 et orphelin à huit ans, il est introduit chez les Jarjayes par sa grand-mère en tant que camarade de jeu d’Oscar. Ils développent une amitié profonde, qui se mue chez André en amour non réciproque. Il en souffre mais ne dit rien jusqu’au moment où il apprend qu’Oscar aime Fersen. Il lui avoue son amour, mais elle le rejette avant de, plus tard, développer des sentiments pour lui. Suite à une blessure fait par le Masque Noir, André devient peu à peu aveugle. Grand-mère d’André, elle s’occupe de celui-ci ainsi que d’Oscar. Elle est gentille et affectueuse avec Oscar mais peut se montrer sévère avec André.

Elle est choquée quand le père d’Oscar décide de l’élever en garçon. Quand Oscar accueille Rosalie, elle s’occupe d’elle et lui fait porter les robes d’Oscar. Elle voit qu’André est aveugle et lui dit de ne rien dire pour ne pas inquiéter les Jarjayes. Elle meurt de chagrin en apprenant la mort d’André et d’Oscar. Née le 19 décembre 1778, fille ainée de Louis XVI et Marie-Antoinette, elle est surnommée « Madame Royale ».

Très attachée à sa mère, elle voue beaucoup d’amour à ses frères dont elle s’occupe. Emprisonnée au Temple avec sa famille, elle voit son père, sa mère et sa tante guillotinés, son frère Louis-Joseph mourir de tuberculose et son frère Louis-Charles élevé par les révolutionnaires. Né le 22 octobre 1781, fils aîné de Louis XVI et Marie-Antoinette, il est la joie et l’espoir du peuple français et de ses parents. Vers 1786, il développe une tuberculose, dont il mourra le 4 juin 1789 à l’âge de 7 ans. Intelligent et cultivé, il fait preuve d’une grande maturité et s’intéresse à la politique du pays, notamment à la tenue des États Généraux. Son frère Louis-Charles lui succède en tant que Dauphin. Né le 27 mars 1785 sous le nom de Louis-Charles de France, duc de Normandie, il est le deuxième fils de Louis XVI et Marie-Antoinette.

On accuse faussement le comte de Fersen d’être son père biologique. Devenu dauphin à la mort de son frère, il est très proche de sa mère et, à la mort de son père, les monarchistes le proclament roi sous le nom de Louis XVII, à l’âge de 8 ans. Louis XV il épouse Marie-Antoinette d’Autriche en 1770 à l’âge de 15 ans. Né le 4 septembre 1755 en Suède, fils du feld-maréchal Frederick Axel de Fersen, il fait un grand tour d’Europe pour parfaire son éducation. Il rencontre Marie-Antoinette au bal de l’Opéra le 30 janvier 1774 et tombe fou d’amour pour elle. Cet amour est réciproque mais étant dauphine de France, leur amour est impossible.

Ils se voient souvent ce qui inquiète Oscar. Finalement, il repart en Suède ce qui attriste Marie-Antoinette. 6 ans de plus que la reine, elle devient comme une mère pour la jeune femme en mal d’affection. Sa famille est comblée par les faveurs royales, tire un immense profit de la manne que constituent les titres et les pensions dont elle est gratifiée et dont le total coûte à l’État un demi-million de livres par an.