Vivement la croissance ! PDF

La forme ressemble trop à un extrait de cours et nécessite une réécriture afin de correspondre aux standards de Wikipédia. Le management de transition, ou interim management pour dirigeants , consiste à confier provisoirement les rênes de vivement la croissance ! PDF’entreprise ou de l’une de ses filiales, départements ou branches à un dirigeant opérationnel externe, généralement pour amorcer ou accompagner une phase de changement. Management de transition ou Interim Management ?


Cet ouvrage revient sous le signe de l’humour sur les événements qui ont animé la presse lors de cette année 2009. Chaunu a croqué dans ses dessins les principaux acteurs de la vie politique française et internationale, mais aussi des mondes de l’économie, du sport et des faits divers, qui ont marqué cette dernière année. Une rétrospective drôle et sarcastique pour une année riche en actualités !

Le management de transition s’est d’abord imposé dans des situations de crises notamment lors de la fermeture de sites industriels, pendant l’absence prolongée d’un dirigeant ou pour pallier un déficit du management. Ce qui installe la solution du management de transition en entreprise, c’est une situation d’urgence que les compétences internes ne peuvent prendre en mains. Il faut également que les enjeux financiers, humains, techniques soient majeurs pour envisager cette solution. C’est donc l’urgent et l’important qui dicte le recours au management de transition. Le management de transition trouve ses origines, sous le nom d’Interim Management, aux Pays-Bas dans les années 1970.

Le métier s’est fortement développé aux Pays-Bas et en France, puis en Angleterre. L’Allemagne a initié ce métier dans les années 1990. Contrairement à ce que l’on pourrait supposer, le marché ne s’est développé aux États-Unis que récemment. Aujourd’hui, les principaux cabinets de management de transition sont EIM, X-PM, Valtus et Delville. Le marché Français est en cours de structuration et en cours d’évolution.

Le développement du métier s’effectue en Europe du Nord vers le Sud et dans le monde : de l’Ouest vers l’Est. Professionnel mandaté par des actionnaires ou des dirigeants, le manager de transition met à disposition son expérience et ses compétences de manager pour prendre en charge une entreprise ou un service, pour régler une situation ou pour conduire un projet d’envergure. C’est également un manager qui va utiliser une double posture : d’une part celle du conseil pour comprendre la situation, la diagnostiquer, établir le plan d’action et d’autre part la mise en œuvre de son plan avec les équipes internes de l’entreprise. Tous les types d’organisations sont concernés. Les collectivités territoriales, les associations et organismes parapublics commencent également à faire appel à cette méthode de management. Les fonds d’investissement ou secteur du Private Equity sont également des prescripteurs de ce type de solution managériale.

Avant mission  Définition des enjeux Comprendre les enjeux et les objectifs de l’entreprise est fondamental pour s’assurer que le management de transition est bien la meilleure des solutions. C’est l’étroite compréhension de ces enjeux détaillés et qui doit être écrit qui permettra au cabinet de calibrer le meilleur manager de transition pour réaliser la mission. Avant mission  Valider le choix du manager de transition Cette seconde étape consiste pour le cabinet de transition de valider avec le manager de transition ses compétences et ses motivations par rapport au cahier des charges écrit en étape 1. Le manager de transition valide les enjeux avec le cabinet, approfondit le cahier des charges et accepte la mission. Avant mission  Évaluer avec l’entreprise la fixation des enjeux L’échange entre le donneur d’ordre et le manager de transition doit permettre avec le cabinet de fixer les grandes lignes de l’intervention et d’en déterminer les enjeux principaux. Pendant la mission  Démarrage de la mission de transition Les dix premiers jours de mission sont clé car la première impression laissée par un nouvel arrivant dans un groupe de personnes est difficilement modifiable et la durée d’une mission de transition lui laisse rarement le temps de se rattraper.

Pendant la mission  Mesurer l’avancement de la mission Ses interventions sont jalonnées par des notes de résultats au regard de la lettre de mission rédigée par les décideurs de l’entreprise ou de l’organisation. La mesure de l’avancement et le pilotage sont souvent la clé de la réussite. Pendant la mission  Conclure la mission et assurer le passage de témoin L’intervention du manager de transition est définie sur une mission. La durée moyenne des missions est comprise entre 6 et 18 mois. Aussi, dès son arrivée, il doit prévoir et assurer la continuité. La restitution de la feuille de route marque la fin de la prestation et permet à la direction ou au successeur du manager de transition de prendre la suite en toute quiétude. Le manager de transition est dans tous les cas un expert de la mission qui lui est confiée.

Pour une petite entreprise, c’est l’occasion de s’offrir les services de managers très expérimentés, le temps d’une phase délicate ou d’une mission. Externe à l’entreprise, le manager de transition dispose en outre de recul, à la différence du manager permanent. Il offre un œil neuf et de nouvelles perspectives. Il est à même d’entreprendre des réorganisations de fond, bénéfiques dans des entreprises qui restent parfois prisonnières de leurs réflexes et de leurs acquis. C’est un acteur de changement fortement impliqué mais qui travaille en étroite relation avec les chefs d’équipe.